Mag-Afriksurseine-Mars-2024
  Dernières Infos

DERNIER HOMMAGE A JEAN PIERRE SADI

Tout a commencé le jeudi 4 juillet.  Une autre journée  marquée  par la  tristesse et le respect, en  hommage à Jean-Pierre Sadi, ancien entraîneur des Lions Indomptables qui a laissé ses marques dans la vie sportive camerounaise  à la fin  des années 80-90. Jeudi donc était  la mise en bière et la messe de requiem pour cet homme dont la vie et la carrière ont laissé de beaux souvenirs dans le monde du football. La cérémonie, simple mais émouvante, a rassemblé autour de lui une centaine de personnes. Parmi elles, ses proches parents, dont son frère Réné Sadi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement camerounais. La présence de hauts dignitaires, tels que les ministres du gouvernement et les chefs traditionnels, témoignait de l’importance de l’homme que nous honorons depuis un mois. Inhumé hier 6 juillet à Yoko comme prévoyait le programme des obsèques, le patriarche Sadi laisse derrière lui 9 enfants, 25 petits fils, et 5 arrières  petits-fils.

 

Ses anciens amis, footballeurs pour la plupart, comme   Michel Kaham et Roger Milla, étaient également présents. Ils sont  venus témoigner  leur  affection et et le  respect que Jean-Pierre Sadi leur inspirait. Jean-Pierre Sadi était une personnalité bien connue dans le monde du football. Homme peu bavard, il possédait un charisme renforcé par l’expérience. Originaire de Yoko, il était reconnu par ses pairs comme l’un des meilleurs formateurs de football au niveau national et international. Son regard perçant et sa droiture ont marqué ceux qui ont eu la chance de le connaître.

 

Jean Pierre Sadi avait la  culture de l’excellence et il  a largement contribué à faire rayonner le football camerounais, notamment en tant qu’adjoint de grands entraîneurs tels que Claude Leroy et Jules Nyongong. Pour les frères Vutés, générations présentes et à venir, il laisse une œuvre monumentale, témoin de son passage sur cette terre. Les interventions qui ont ponctué cette cérémonie d’hommage ont profondément  marqué  les esprits, en particulier celle de son frère, le ministre Sadi. Il a rappelé les qualités intellectuelles de Jean-Pierre, en retraçant  sa brillante carrière. Après des études remarquables, Jean-Pierre avait choisi de se consacrer à l’éducation physique.

Enseignant-sportif, humble et érudit, il vivait au quotidien une foi chrétienne profondément enracinée et montrait une solidarité sans faille envers les débutants du football. Jean-Pierre Sadi était un homme de valeur, dont l’héritage continuera d’inspirer les générations futures. Nous saluons son parcours exemplaire et nous nous souvenons de lui avec respect et admiration. Que son âme repose en paix et que son souvenir demeure à jamais vivant dans nos cœurs. Adieu, Jean-Pierre Sadi. Que la terre de nos ancêtres  te soit légère.

 

Loading

Tendances

A Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut