Mag-Afriksurseine-Mars-2024
  Dernières Infos

VANESSA TCHATCHOU FUTURE AVOCATE

Son histoire ressemble à un conte de fées, mais l’histoire en elle-même n’est pas encore écrite, car elle se poursuit, avec tristesse, détermination et résilience. Nous avons devant nous une jeune fille dont le choc a suscité une revanche sur sa propre vie. Le 20 avril 2011, son enfant fut volé alors qu’elle n’était qu’une simple gamine. Les circonstances de cette disparition restent encore non élucidées. Tout commence par les consultations prénatales où des questions normales lui sont posées sur sa grossesse. Elle répond normalement à la sage-femme qui s’occupait d’elle. Neuf mois passent et le jour de l’accouchement arrive.

Dans l’étreinte de la douleur, elle donne naissance à une fille, mais c’est un bébé qu’elle ne verra jamais. L’enfant disparaît comme un poisson dans l’océan, et depuis ce jour, la jeune fille scrute chaque visage d’enfant qu’elle croise, espérant y voir un reflet du sien. L’affaire fait le tour du monde, des politiciens s’en mêlent, mais ses larmes coulent en vain, jour et nuit. Elle continue de vivre, convaincue que son enfant est vivant quelque part au Cameroun. Vanessa Tchatchou affirme même connaître avec certitude qui détient son enfant : une magistrate mariée à un employé de la communauté qui n’avait pu enfanter depuis des années. Malgré cette déclaration, personne ne fait rien pour elle. Abandonnée à elle-même, Vanessa se résigne à reprendre ses études avec acharnement. Cette affaire reste incompréhensible à ce jour.

Lors d’une interview, la magistrate accusée  avoue avoir fait un deal avec Vanessa, lequel aurait été rompu faute de paiement complet. Cependant, jamais on n’a vu un modèle de résilience comme celui de cette jeune fille. Elle poursuit son combat désormais seule, et nul ne sait où cette affaire mènera, d’autant plus que Vanessa Tchatchou a achevé de brillantes études en droit international et a réussi son concours d’entrée au barreau du Cameroun. C’est une nouvelle phase de son histoire qui commence. En 2022, la jeune femme obtient un Master 2 en droit de l’homme, droit pénal international et droit humanitaire national.

Elle espérait exercer ce métier après les mésaventures qu’elle a subies. Elle se dit heureuse de pouvoir désormais porter la voix des sans-voix. Certaines histoires méritent d’être racontées car elles modifient nos vies et éveillent notre conscience. Il est souvent dit que certains bonheurs sont à craindre comme la mort, surtout lorsqu’ils ne sont pas totalement acquis. C’est peut-être le cas de cette femme qui détient le bébé de Vanessa. Pour cette dernière, il ne lui reste qu’à parcourir le pays et le monde pour défendre les victimes de telles injustices et les défendre. C’est peut-être comme cela que les grandes gloires commencent.

Loading

Tendances

A Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut