Mag-Afriksurseine-Mars-2024

ANELKA LE PHENOMENE SORT UN NOUVEL ALBUM TRES FUMANT

ANELKA

C’est la deuxième fois que je consacre un article à cet artiste à moins d’un mois. Cette fois, l’enfant s’est envolé, avec ce nouvel album Arc-en-ciel,  il sera dans les prochains jours, le chanteur le plus  adulé des camerounais. Il a du contenu qui apaise l’esprit quand on est  triste et qui  remonte le moral si on se sent  déprimé. La musique doit avoir un paysage, le son doit être agréable à l’oreille ; écoutez son nouvel album et venez  me dire le contraire ;  il a des beaux messages. J’avoue être impressionné,   je ne peux dormir depuis quelque temps sans écouter les  nouvelles chansons d’Anelka le phénomène. Personne n’écoute ses chansons une seule fois.  Je serais très heureux de faire partie de ceux-là qui poussent un artiste au firmament, pour ce magnifique et captivant  travail de sonorité. Aucun métier ne peut remplacer l’art.

Ce garçon me fait revivre tout un pan des vies dans une part de lui-même. Sa nouvelle chanson capture magnifiquement l’essence de la simplicité, de l’authenticité et de la liberté que l’on peut ressentir en se retirant dans la nature et en vivant une expérience minimaliste. Les aventures dans nos petits villages ou en ville en plein air, dans une fête, comme la randonnée en montagne pour mettre l’ambiance en pleine nature. Les soirées festives  après des fiançailles, offrent souvent l’opportunité de se connecter avec les frères d’une contrée, de laisser derrière soi les préoccupations matérielles et de se sentir libre. Grâce à une chanson on se retrouve dans la frénésie. Ses compositions sont mélodiques depuis le premier jour, dans une voix de charme. Beaucoup de fans trouvent un véritable bonheur dans cette simplicité de l’homme. Ce petit chante de façon étincelante. Je l’ai entendu me citer, parmi ces grands, cela peut être une source de satisfaction personnelle et de connexion profonde avec le monde quand on se sentait oublier. Tout ça, c’est l’art. La chanson accouche l’écriture, l’écriture accouche la chanson, lorsque les deux s’interpénètrent, elles accouchent la danse.

L’art nous rappelle souvent son importance quand il y a le silence. Le silence lui-même est une parole, qui nous invite à réfléchir sur ce qui donne vraiment de la valeur dans nos vies. C’est comme cela que je suis.  Quand j’aime, je parle, quand je déteste, je parle également, parce que l’art n’a pas de parti. Ici, j’aime, j’ai aimé, je suis sûr  que j’aimerai. Je suis ravi de vous partager mes sentiments. Je dirai mes émotions. Tout simplement parce qu’un garçon a bien chanté. Ce genre de chanson que lorsqu’on l’écoute, on n’a plus ni  faim, ni soif. Une belle mélodie qui nous  offre une évasion précieuse de la vie quotidienne, souvent tumultueuse. Elle nous appelle, « Gonalem » dit-il. C’est-à-dire, je vous souhaite la bienvenue. Ainsi, on savoure l’instant présent, dans la pure beauté. Une musique qui donne un temps de liberté, qui explore l’homme dans une très grande philosophie.

Loading

Tendances

A Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut